Passé simple | André Sempoux

COMME l’indique le titre, André Sempoux explore dans ces nouvelles le thème du passé et de ses résurgences dans la vie des personnages. Idéalisés et transformés au passé simple, les souvenirs leur reviennent avec nostalgie et le regret de ne pas les avoir prolongés dans leur présent. Quelques personnages cherchent alors à remonter le temps, en attendant un signe, en retrouvant l’être aimé ou en le racontant à d’autres. Ce passé ne prend pas toujours la forme d’une aventure ou d’un fait vraiment significatif, et certaines nouvelles jouent davantage sur les ambiances, à petites touches descriptives. L’archipel prend par exemple la forme d’une promenade bruxelloise, entre deux époques. Cet environnement belge revient également dans les nouvelles suivantes, à l’exception des deux dernières. Voix revenues, souffle du rien se situe quant à elle dans un Japon merveilleux et se rapproche de la poésie de ce pays par sa brièveté. Cette diversité générique (merveilleux, fantastique, contemplatif, aventure) d’une nouvelle à l’autre est l’un des points forts de ce si court recueil.

Des nouvelles aux atmosphères très différentes.

Passé simple - André Sempoux

Passé simple d’André Sempoux

Luce Wilquin (Avin), 2014 – 1re publication

* Mois de la nouvelle *
* Littérature francophone : Belgique *

4 commentaires:

  1. Je comprends que ce sont des textes très courts ? Les sujets semblent très intéressants ! (et la variété des genres)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des textes très courts, oui, de trois à six pages en moyenne.

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si j'aimerais mais ta présentation est tentante, sauf peut-être en ce qui concerne la "diversité générique". Je n'ai rien contre mais je sais que ça peut vite me tourner la tête dans un même recueil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai au moins réussi à te tenter, c'est déjà un joli petit exploit personnel. ;) Cette diversité générique m'a fait abandonner un autre recueil, mais celui-ci a l'avantage d'être très court.

      Supprimer

NOTE : tous les commentaires sont les bienvenus et modérés avant publication. Il est plus sympathique de savoir à qui l'on écrit, plutôt qu'à un "anonyme" ; je vous invite donc à utiliser la fonction "Nom/URL" pour indiquer votre nom ou pseudonyme si vous n'avez pas de compte pour vous identifier (la case de l'URL est facultative).